RT 2012 : pourquoi la règle du 1/6ème ?

La réglementation thermique (ou RT) impose de nouvelles normes économiques et écologiques au secteur du bâtiment, gros consommateur en énergie en France. En effet, celui-ci génère pas moins de 20% des gaz à effet de serre sur l’ensemble du territoire. La réglementation thermique de 2012 a prescrit de nouvelles exigences en matière d’énergie primaires et a ainsi mis en place la règle du 1/6ème. DDPC, votre expert en demande de permis de construire, vous en dit davantage sur cette norme.

maison avec de grandes baies vitrées

https://www.flickr.com/photos/dalbera/

À quoi s’applique la règle du 1/6ème ?

À l’issue d’une étude menée par Carbonnel Ingénierie sur l’impact de la surface des parois vitrées d’un bâtiment sur la consommation en énergie, la nouvelle norme de réglementation thermique de 2012 impose dorénavant au nouveau bâtiment d’avoir une surface minimale en baies vitrées. En effet, dorénavant, 1/6ème de la construction devra posséder une surface vitrée, soit environ 17% de la bâtisse.

Auparavant, la surface consacrée aux parois vitrées, dans le neuf, était de 8 à 9 mètres carrés, soit 13% de la surface habitable. Aujourd’hui, cette tendance a été revue à la hausse puisque les baies vitrées permettraient d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment et permettraient ainsi de réduire les consommations en énergies telles que le chauffage et l’éclairage grâce à une plus forte luminosité naturelle.

Des simulations ont également montré que l’augmentation de la surface vitrée permet d’améliorer les performances en matière de menuiserie, principalement en hiver. Le ratio de 1/6ème impose le minimum à instaurer au sein des nouvelles demeures. Il peut cependant être dépassé sans difficulté.

Les objectifs de la RT 2012

Pour faire face à la crise du logement sans négliger la préservation de notre planète, le Grenelle de l’environnement doit répondre vite et bien. La RT 2012 initie en ce sens une modification des habitudes pour répondre à trois objectifs principaux :

  • Réduire la consommation d’énergie primaire à 50 kWh/m2/an en moyenne ainsi que les émissions de CO2
  • Encourager les filières énergétiques à suivre l’évolution industrielle et technologique en marche
  • Avancer progressivement vers l’indépendance énergétique

À terme, elle espère modifier les mentalités et instaurer un changement durable des habitudes afin de sensibiliser non seulement les professionnels du bâtiment mais également les particuliers. Si vous désirez faire construire ou initier des travaux de rénovation ou d’extension de votre habitat, renseignez-vous avant l’établissement du dossier de permis de construire pour évaluer si vous êtes ou non concerné par la réglementation. Cela dépendra de la nature des travaux ainsi que de leur ampleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam